Lamartine, Graziella

  • Plein écran

    Télécharger

  • Plein écran

    Télécharger

  • Plein écran

    Télécharger

  • Plein écran

    Télécharger

|

Item Relations

Ce contenu n'a aucune relation

Citer ce document

Jacques-David Ebguy et Paule Petitier (Textes réunis par), Lamartine, Graziella, « Publications du centre Seebacher », Université Paris Diderot, 2018. Consulté le 29 Sep. 2020 : http://seebacher.lac.univ-paris-diderot.fr/bibliotheque/items/show/57.

Formats de sortie

  • Informations
  • Titre :
    Lamartine, Graziella

  • Auteur :
    Jacques-David Ebguy et Paule Petitier (Textes réunis par)

  • Contributeur(s) :
    Foglia, Aurélie

    Petitier, Paule

    Privat, Jean-Marie

    Vinson, Marie-Christine

  • Description :
    Jean-Marie Privat et Marie-Christine Vinson

    « J’écrivais sur mon genou l’histoire de Graziella »

    Aurélie Foglia-Loiseleur

    L’aristocrate et la corailleuse

    François Vanoosthuyse

    Réalisme et sentimentalité

    Paule Petitier

    Graziella, roman des objets

    Sylvain Ledda

    Graziella, les arts et les artistes

    Jacques-David Ebguy

    Graziella, le temps de l’imaginaire



    Le « triangle des approches critiques » est un programme de réflexion et de dialogue sur la littérature du xixe siècle qui réunit pour l'heure des chercheurs du CERILAC de l’Université Paris Diderot (Jacques-David Ebguy, Paule Petitier...), du CREM de l’Université de Lorraine (Jean-Marie Privat, Marie Scarpa, Marie-Christine Vinson…), de l’Université Sorbonne Nouvelle (Eléonore Reverzy), et de l’Université de Rouen (François Vanoosthuyse). Le « groupe » se propose de lire les œuvres littéraires avec l'ethnologie, la sociologie, l’Histoire, la psychanalyse ou encore la philosophie.

    L’objectif est triple : il s’agit d’abord, en confrontant différentes approches des textes (sociocritique, ethnocritique, psychocritique…), de manifester leurs vertus cognitives et, en même temps, de réfléchir à leurs limites respectives et à leur possible articulation. La visée est aussi critique : la sollicitation, la mobilisation des sciences humaines et de la philosophie peut permettre d’avancer de nouvelles interprétations de grands textes romanesques et d’en aborder des aspects peu étudiés jusqu’alors. Au-delà de la volonté de « frotter » la littérature à des discours, des savoirs, des cadrages conceptuels qui lui sont extérieurs, le travail d’analyse des textes (dimension herméneutique) et la rencontre des méthodes (dimension théorique) conduisent à dégager la pensée propre (de l’Histoire, du social, de l’existence humaine…) des œuvres, la manière dont elles répondent, comme textes littéraires, à des questions ethnologiques, psychanalytiques, sociologiques ou historiographiques.

    Dans une configuration qui laisse une large place aux échanges et aux débats, le « Triangle des approches critiques » propose donc une Journée d’études annuelle autour d’une œuvre. La première rencontre, portant sur La Fortune des Rougon, s’est tenue le mercredi 10 février 2016. La deuxième rencontre, autour de La Vieille Fille de Balzac, s’est tenue le jeudi 23 mars 2017. La troisième séance, portant sur Les Maîtres sonneurs de George Sand, s’est tenue le mardi 22 mai 2018. (Voir les programmes ci-dessous).



    Vous pouvez consulter et télécharger les articles publiés ici sur la page consacrée au séminaire annuel du Triangle des approches critiques du site du centre de ressources Jacques-Seebacher.

  • Mots-clés :
    Le Triangle des approches critiques 2018-2019